AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Le mal vit en chacun de nous [Kyung-Soon—Alexeï—Diane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 19/06/2014
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 21 Juin - 3:58.
Diane arriva à l’hôpital en accélérant le pas. Un regard jeté à sa montre lui apprit qu’elle était légèrement en retard sur l’heure qu’elle avait donné à Alexeï pour la rejoindre et aller voir Kyung-Soon. Trois jours qu’ils venaient dans l’espoir de la voir se réveiller, en pleine possession de ses moyens. Aux yeux de la brune, le jeune humain affrontait la situation avec un calme plutôt impressionnant. Son opposée se retrouvait clouée dans un lit d’hôpital, déchirée par une horrible blessure que seule une personne abjecte avait pu lui infliger, dérivant entre conscience et inconscience et lui… survivait à ça. À sa place, Diane n’avait aucune idée de comment elle aurait réagit. Il devait ressentir sa douleur, ainsi que, sûrement, toutes les émotions qui devaient la traverser en un si sombre moment. La brune serra le poing en repensant à ce qui s’était passé, à ce qu’elle ferait si jamais elle tombait sur celui qui avait fait ça à sa petite amie. Bon, peut-être qu’elle ne lui réglerait pas son compte à elle toute seule vu que celui ou ceux qui lui avaient fait ça avait réussi à s’en prendre à un vampire en toute tranquillité mais ils ne l’emporteraient pas au paradis.

Même de nuit, le hall de l’hôpital était constamment peuplé que ce soit par des patients, humains et nocturnes, ou par des membres affairés de l’équipe médicale. La brune s’engagea dans l’ascenseur pour monter à l’étage du service où était soignée Kyung-Soon. En dépit de l’agitation régnant tout autour, Diane finit par repérer Alexeï grâce à son odeur qu’elle avait fini par assimiler dans son répertoire personnel et se planta devant lui avec un petit sourire crispé. Elle aurait bien aimé se montrer un peu plus aimable que ça, mais dans l’état actuel des choses, la brune s’en sentait tout à fait incapable et elle espérait qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur d’autant que ce qu’il devait ressentir devait être mille fois pire. À part se tenir vaguement compagnie en attendant qu’une infirmière vienne leur donner des nouvelles de la coréenne, ils n’avaient pas tellement eut l’occasion de discuter tous les deux et elle n’avait pas pu lui demander comment il allait après ce qui s’était passé lors des dernières minutes de conscience de Kyung-Soon. Elle se demandait comment il avait fait pour gérer cet accès de folie qui l’avait prise. Même si elle l’avait aussi vite relâché.

- Bonsoir.

Se contenta t-elle simplement de souffler avant de se laisser tomber sur un fauteuil de plastique blanc dans le couloir qui l’était tout autant avant de croiser les jambes et de sortir une revue sur l’imprimerie pour passer le temps. Faire la conversation était de loin la dernière chose au monde qu’elle souhaitait faire. Lire était sûrement l’avant-dernière parce qu’elle n’arrivait pas à se concentrer et elle se rendit vite compte qu’elle avait lu trois fois de suite la même phrase mais au moins, ça lui donnait l’air occupée, justement pour qu’elle n’ait pas avoir l’air avenant et inviter qui que ce soit à lui faire la conversation. Ça marchait plutôt bien. Jusqu’à ce que l’infirmière, visiblement la même qui s’était occupée d’eux la dernière fois, vienne les voir avec un sourire.

« Elle vous demande... Cela se passera bien. »

Diane se redressa à une vitesse inhumaine en sentant son cœur palpiter. Elle tourna la tête vers Alexeï et suivit d’office l’infirmière pour retourner dans la chambre de Kyung-Soon. En entrant, elle trouva celle-ci confortablement callée contre les oreilles de son lit, détachée contrairement à la dernière fois. Pourtant, elle ne se précipita pas vers elle comme la brune avait songé qu’elle le ferait en attendant le moment où on l’autoriserait à rentrer dans la chambre. Il y avait cette retenue qui l’en empêchait, la clouant sur place. Elle n’en revenait toujours pas de la façon dont elle s’en était prise à son opposé sous l’effet de la douleur et elle préférait rester aux aguets, attentive, au cas où ça se reproduisait. D’autant qu’en fait, des deux, c’était plutôt Alexeï qui méritait le plus de la voir. Diane ne se leurrait pas au point de volontairement occulter le fait qu’un lien d’opposé soit plus fort qu’un lien normal. Lui ne l’avait pas vu depuis trois jours où elle n’avait pas été au mieux de sa forme. Pour lui, ces trois derniers jours avaient du être un calvaire, il méritait au moins le droit de la voir en premier. Diane rendit son sourire à Kyung-Soon en s’approchant du pied de lit pour s’y asseoir et poser sa main sur la cheville de sa petite amie. Tout irait bien… et bien en tout cas, elle comptait veiller au grain pour que ce soit le cas.

- Comment ça va, ma belle ?

Demanda t-elle avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/06/2014
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Juin - 4:20.
Trois jours s'étaient écoulés depuis la dernière fois. Seulement trois jours. Et pourtant, Alexeï avait l'impression que cela faisait trois mois qu'il attendait de pouvoir voir à nouveau son opposée. Tout au long de ces trois derniers jours, le Russe avait eu du mal à supporter toutes les sensations négatives que le lien qui l'unissait à Kyung-Soon lui transmettait. Parfois, il avait l'impression qu'il allait s'effondrer sur place, que sa tête allait exploser. Et ne parlons même pas des douleurs insupportables qu'il ressentait en écho. Alexeï n'était pas en état de travailler, il était complètement bouleversé. De plus en plus fatigué, de plus en plus blasé, l'architecte était de plus en plus près de l'épuisement aussi.

Ce soir, il était à nouveau à l'hôpital. Il ne savait pas s'il allait pouvoir voir son opposée, mais il savait que le fait d'aller à l'hôpital et d'être un peu plus près de l'asiatique lui faisait du bien. Il avait pensé à plusieurs reprises à ce qui s'était passé trois jours auparavant. Il n'avait presque pas réagi lorsque Kyung-Soon s'était emparée de sa main et l'avait tiré contre elle, complètement perdue. Il n'avait rien dit quand elle s'était excusée pour ce qu'elle lui avait dit la dernière fois qu'ils s'étaient vus avant qu'elle n'ait été attaquée. Le jeune homme se disait maintenant qu'il en avait fait tout un plat, pour rien. Sa réaction n'avait pas été la meilleure, mais il était ainsi. Son égo avant tout, et il ne faisait même pas exprès, enfin, pas toujours. L'aristocrate était loin de se douter que sa vie basculerait quelques semaines plus tard et qu'il ne serait plus jamais le même.

Le brun releva la tête et vit Diane s'approcher de lui. Il lui rendit son sourire crispé, il faut dire qu'il n'arriverait pas à faire mieux. Il n'avait pas de raisons pour sourire, bien au contraire.


« Bonsoir. »


Il se sentait mal, faible. Il était fatigué, tellement fatigué. Il était comme enfermé dans son propre monde, il ne faisait attention à rien ou presque. Quelques minutes passèrent, et finalement, on le sortit de ses pensées. Le jeune Worthington se leva vivement à son tour, son cœur s'accélérant. Enfin, il allait pouvoir voir Kyung ! Malgré sa réaction la dernière fois, l'humain ne lui en voulait pas. Leur lien était beaucoup plus fort que deux ans auparavant, ils avaient appris à se respecter et à s'apprécier, malgré leurs caractères et leurs différences respectives. Alexeï aimait Kyung-Soon, plus qu'il ne l'admettrait jamais.

Un petit sourire se dessina sur les lèvres de l'architecte, qui regarda Diane. Il semblait revivre enfin, son regard longtemps inexpressif redevenant aussi pétillant qu'il était d'habitude. Ils entrèrent dans la chambre. Alexeï passa une main dans ses cheveux, nerveux. Il se demandait comment allait Kyung-Soon maintenant. Si elle s'était calmée. Il avait du mal à comprendre si elle allait bien ou non. Il avait l'impression que non, pas trop. Mais il n'en était pas sûr. Il avait l'impression d'avoir dormi longtemps et d'être encore ensommeillé, ayant du mal à comprendre ce qui se passait autour de lui. L'aristocrate regarda l'asiatique en se rapprochant lentement d'elle. Elle n'allait pas bien, elle souffrait encore, il le sentait. Lui... Il ne savait pas s'il avait peur d'elle, maintenant qu'il s'approchait du lit. Il hésitait un peu, mais... Elle n'allait pas lui faire du mal. Non, au contraire. Cela ne lui ferait que du bien de la toucher. L'humain ne disait rien, ne voulant pas interrompre les deux femmes. Alex avait bien compris quel était le lien qui les unissait.

Finalement, sa main toucha celle de son opposée, qu'il regarda pendant quelques secondes sans rien dire, avant de prendre enfin la parole.


« Je ne t'en veux pas. »


Murmura-t-il en regardant la jeune vampire droit dans les yeux. Il n'avait rien dit la dernière fois, alors il le faisait maintenant. Il ferma les yeux, tout en caressant la main de la Coréenne.


[HJ: Vraiment désolé pour le retard ^^']
Revenir en haut Aller en bas
 

Le mal vit en chacun de nous [Kyung-Soon—Alexeï—Diane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Dieu] n’est pas loin de chacun de nous. — Actes 17:27.
» Les yeux de Jéhovah voient tout
» Transformer ses défauts en qualités…
» Chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même. — Rom. 14:12.
» oune video eud tcheu nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceinweyn test :: Réversa City :: Gallows Path-