AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Soyons zens [Morgane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 15/06/2014
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 19 Juin - 21:37.
La galère. Il n’y avait pas à dire, mais c’était vraiment la galère de transporter les jumelles d’un point à un autre. Encore plus lorsque la poussette qu’ils avaient achetée semblait être remplies de pointes acérées au vu des hurlements stridents que poussaient Emma et Jane dès qu’on les mettait dedans. Les petites toléraient les transats et les coques tant qu’elles restaient dans la sécurité de l’intérieur. Mais dès qu’on faisait mine de vouloir les emmener dehors, c’était comme si on déclenchait les sirènes de toutes les institutions existantes. Bref, c’était un vrai calvaire. Et comme Ossian ne pouvait pas encore prendre son congé paternité, au grand déplaisir de sa fiancée, Anya se retrouvait coincée à la maison la plupart du temps, obligée de torturer ses filles en les forçant à venir avec elle à l’extérieur dès qu’elle avait une course à faire.

Comme c'était justement le cas aujourd'hui, par exemple. Les petites fêtaient bientôt leur quatrième mois et Anya devait absolument acheter de nouveaux vêtements en urgence pour remplacer ceux qui étaient devenus trop petits ou qui le seraient bientôt. Et comme la brune tentait de faire des économies pour pallier au fait qu'elle ne travaille pas et qu'elle n'ait aucune certitude de trouver un travail dans les mois à venir, elle devait se contenter des boutiques que l'on trouvait au centre commercial. Mais si Anya était déjà très stressée par la fatigue de s'occuper tout le temps des filles et de ne vivre plus que pour elles, devoir se balader dans les rayons d'un magasin relativement peuplé avec non pas une mais deux brailleuses qui hurlaient à s'en faire exploser les poumons ne l'aidait pas vraiment à rester zen. Alors entre le rayon des bodies et celui des pyjamas, Anya avait fini par craquer en cédant à la facilité, et accessoirement à leur caprice. Elle avait prit la grande écharpe dont elle se servait pour porter Emma et Jane et les avait toutes les deux prises contre elle. Pédagogie s'était fait lourdement piétiné par Flemme. Un jour peut-être Anya tenterait de résister un peu pour leur apprendre à arrêter de se donner en spectacle lorsqu'elles étaient dans le landau mais ça ne serait pas pour aujourd'hui.

Au moins, la brune avait pu terminer ses courses dans le calme et même pu se servir du landau comme de caddie de secours. Les filles, désormais bien contentes d'être là où elles étaient, s'étaient tenues tranquilles, se contentant de gazouiller joyeusement en se tenant par les mains. Pourtant, Anya n'avait plus qu'une seule envie, c'était celle de rentrer pour coller Emma et Jane sur leur tapis d'éveil pour se faire un thé qu'elle pourrait siroter tranquillement devant Discovery Channel. En espérant bien sûr que les deux pestes que pouvaient être ses filles lorsque quelque chose n’était pas à leur convenance daigne bien se tenir tranquilles jusqu’au retour d’Ossian à la maison. Mia savec un peu de chance, c’était faisable et personne d’autre ne parvenait mieux à la calmer quand guettait la migraine que Morgan Freeman racontant l’histoire de l’univers. Anya se prit à rêvasser à ce calme à venir en déambulant tranquillement dans les couloirs du centre commercial en marchant vers l’ascenseur qui conduisait au parking quand elle vit les portes commencer à se refermer.

- Hey ! Retenez l’ascenseur !

Cria t-elle avant de se précipiter vers les portes métallisées, une main plaquée contre les corps de ses filles pour les tenir en place. Elle courut jusqu’aux portes pour bloquer le passage et les portes se rouvrirent à cause de l’obstacle. Avec un petit sourire pour ses filles, elle rentra la poussette et entra à sa suite dans l’habitacle avant de relever les yeux pour tomber sur une silhouette qu’elle connaissait.

- Oh ! Bonjour Morgane, comment allez vous ?

Demanda t-elle à la nièce de son fiancé avec un sourire. Elle ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose d’une banalité à toute épreuve quand tout d’un coup, une secousse secoua la cabine avant que les lumières se mettent à clignoter pour ensuite s’éteindre. L’habitacle se stabilisa et un semi-éclairage se mit en route. Les ennuis commençaient.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 20/06/2014
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Juin - 4:28.
Le centre commercial et toutes ces découvertes. Cyan en était toute émerveillée. Il était même difficile pour sa maman de la suivre à travers les rayons, tant elle courait de découvertes en découvertes. On ne l’arrêtait plus, et on aurait dit qu’elle était infatigable, toujours à l’affût d’une nouvelle chose à voir. Morgane gardait toujours un œil rivé sur elle, la petite serait bien capable de disparaitre si elle tournait le dos ne serait-ce qu’une seconde … au moins dormirait-elle bien cette nuit, après une journée à courir dans tous les sens. Elle grandissait remarquablement vite un an et demi déjà … le temps passait à une vitesse quand on aspirait à un peu de bonheur. Au moins avait-elle pu souffler un peu, même si à Réversa, cela ne dure jamais éternellement. Alors on prenait ces petites parcelles de bonheur de ci, de là et on tâchait de les attraper et de les faire durer le plus de temps possible.

Après un petit tour dans les derniers rayons, Morgane appela sa fille pour le passage à la caisse ; la petite se riait de sa mère, peu décidée à la rejoindre, se cachant derrière les immenses étalages de produits en promotion pour qu’on ne vienne pas la chercher. Après un sourire malicieux, Morgane alla déloger sa fille qui éclata de rire de ses bêtises. Il était temps d’aller faire un tour dans un autre magasin avant de rentrer à la maison. Papa devait les attendre et n’était pas le genre à aller aux courses donc c’était les filles qui s’y rendaient entre elles. Pas besoin de prendre une poussette, Morgane prendrait sa fille à bras si nécessaire lorsqu’elle aurait besoin qu’elle se traine tranquille. Mère et fille se dirigèrent vers l’ascenseur main dans la main et y entrèrent avant qu’une voix quelque peu familière ne lui demande de retenir les portes avant qu’elles ne se ferment. D’un geste, Morgane appuya sur le bouton et les portes restèrent ouvertes quelques secondes supplémentaires, laissant le temps à une jeune maman comme elle d’entrer. Il s’agissait d’Anya, sa… tante. Difficile encore de se faire à l’idée de la tante et des deux cousines dans la poussette. C’était plutôt difficile de se faire à l’idée. Les laissant entrer, Morgane la salua d’un sourire pendant qu’elle prit Cyan dans ses bras.

« Bonjour Anya, comment vas-tu ? Je vois que je ne suis pas la seule à sortir pour les courses le samedi »

Il n’y avait de surnom entre elles, Morgane l’appelait simplement par son prénom, jugeant « tante » ou « tata » trop étrange à son goût. Les jumelles avaient grandi depuis la dernière fois qu’elle les avait vus, en tous cas elles semblaient être en pleine forme. L’ascenseur commença à partir, mais ce ne fut pas bien long ; déjà, les lumières s’éteignirent, les plongeant dans le noir pendant l’ascenseur s’arrêtait. Voilà qui promettait d’être merveilleux, se retrouver coincé dans un ascenseur n’arrivait qu’aux autres, et bien aujourd’hui ce serait son tour.

« Je n’aurais peut-être pas du retenir l’ascenseur après tout… ni même entrer dedans d’ailleurs. »

Ce fut sa première pensée maintenant que les ennuis semblaient commencer. Etant dans un centre commercial, on ne mettrait pas beaucoup de temps à remarquer que l’ascenseur n’était plus en état de fonctionnement. Enfin c’est ce qu’elle croyait dans la réalité, ce n’était jamais aussi simple surtout quand on avait une poisse insupportable. Morgane appuya directement sur le bouton d’urgence qui tenta de se mettre en ligne.

« Pas de réponse… ça sent mauvais cette histoire. Tu as du réseau ? Je ne capte rien d’ici »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 15/06/2014
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 26 Juin - 9:38.
† C’est trop tard pour regretter maintenant, on est coincées là et ça ne changera rien.

Ça ne servait rien de commencer avec des « Et si » ou des « J’aurais du » parce qu’au final, on ne pouvait pas remonter dans le passé afin de changer les choses et se torturer de la sorte ne servait à rien. Il s’agissait du karma et de savoir si le sien était plus ou moins pourri que celui du voisin. Parce que si cet ascenseur devait tomber en panne, il l’aurait fait quoi qu’il arrive, et si ce n’était pas tombé sur elles, alors ce serait tombé sur quelqu’un d’autre. Bien sûr, elle aurait aimé que ça ne tombe pas sur elle et Morgane alors qu’elles étaient coincées avec trois gamines de moins de trois ans mais bon… les choses étaient comme elles étaient.

Non mais sérieusement ? Anya regarda les néons de secours qui, après un instant de noir complet, décidèrent finalement de remplir leur tâche et s’allumer en clignotant faiblement, illuminant d’une lueur bleuté l’habitacle de l’ascenseur. Pourquoi est-ce qu’il fallait que ça arrive maintenant ? Tout ce qu’elle voulait, c’était rentrer et faire une sieste alors pourquoi est-ce que ce maudit ascenseur lui jouait-il cette abominable farce ? La jeune femme fusilla le néon du regard, en profitant aussi pour l’insulter mentalement et sortir son téléphone portable pour regarder mais les barres de réseau avaient mystérieusement disparues.

† Non, je n’ai rien du tout là… On a peut-être dépassé la plaque de béton séparant le centre commercial du parking.

Et comme pour essayer de l’enfoncer un peu plus, elle entendit venant de la poussette, une des petites se mettant à rechigner doucement pour se transformer, deux secondes plus tard, en véritable hurlement à en déchirer le cœur des pierres. Anya se pencha pour détacher Emma et la prendre dans ses bras pour essayer de la calmer avant que l’autre ne se décide à faire pareil de son côté.

† Oh non ma puce, ne pleure pas s’il te plait.

Anya laissa échapper un petit gémissement en berçant doucement, prenant contre son cou son petit visage. Elle tourna le regard pour voir Morgane essayer encore d’appeler par la ligne d’urgence, visiblement sans le moindre résultat.

† Ceci dit, là on accumule tellement que ça ressemble presque à une mauvaise blague. J’en viens à espérer très fort que les portes vont s’ouvrir d’un moment à l’autre pour nous dire que c’était une blague. En fait, je l’espère très fort.

La jeune femme se tourna pour observer les portes métalliques de l’ascenseur avant de retirer ses cheveux de sa nuque pour se faire un peu d’air. Oh chouette, elles allaient également devoir penser au fait que si elles restaient coincées là trop longtemps, on parlait d’une demi douzaine heures au moins, elles risquaient de venir à manquer d’air. Ceci dit, elles avaient le temps de le voir venir.

† Le seul avantage de se retrouver coincé dans l’ascenseur d’un centre commercial comme le notre, c’est quelqu’un va bien finir par s’apercevoir qu’il n’arrive pas et donnera l’alerte avant que nos téléphones ne réussissent à faire parvenir un appel.

Optimisme quand tu nous tiens.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Soyons zens [Morgane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceinweyn test :: Réversa City :: Longroad Avenue-