AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Cultivons-Nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 14 Fév - 6:19.
Les personnes affluaient petit à petit, dans le manoir dans lequel se déroulait un grand bal pour Mardi Gras. On pouvait dire qu'ils ne faisaient pas les choses à moitié ! Une demeure somptueuse, avec une espèce de garde posté devant chaque pièce. Visiblement, ces derniers filtraient les entrées, décidant qui avait le droit de passer ou pas, selon les énigmes résolues. Je trouvais cela un peu compliqué, mais c'était amusant et l'ambiance était très classe. Et puis, au moins, ça mettait un peu de piment dans une soirée qui s'annonçait monotone et routinière.

Laissant mes compatriotes explorer le rez de chaussée, je décidai de me documenter un peu sur la ville, sur le manoir. Sur ce qui constituait notre quotidien sans vraiment le savoir, en fait. Je n'étais pas spécialement agoraphobe, mais je préférais rester un peu seule, le temps de décider d'un plan d'action, également. Naviguant entre les rayonnages de l'immense bibliothèque, je relisais de temps en temps la liste de ce que je devais faire. Assurément, c'était plus dur à dire qu'à faire. Mais j'étais décidée à jouer le jeu jusqu'au bout. Ce qui se passait dans la salle de bal m'intriguait. Pourquoi tant de mystère ? La réponse se trouvait peut-être dans la salle où je me trouvais actuellement. Je pouvais peut-être apprendre plus sur les habitants du manoir, par exemple. Mais à première vue, aucun livre ne les mentionnait. Pas vraiment étonnant, en fait. Il me faudrait des heures pour éplucher chaque ouvrage, mais ma soif de connaissances n'était pas si grande.

Quant à ma façon de m'y prendre, je pris la décision d'improviser selon ceux que j'allais rencontrer. Je ne pouvais pas vraiment établir un mode opératoire, il y avait trop de variables inconnues. J'optais donc pour redescendre, quand la porte s'ouvrit avant que j'atteigne la poignée pour sortir de la bibliothèque. Fort heureusement, je me trouvais à un mètre environ derrière, la porte ne s'ouvrit donc pas dans ma figure, mais l'accès était à présent bloqué par l'individu qui me surprit. Moi qui m'étais attendue à rester seule ici...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 16 Fév - 0:38.
La mystérieuse demeure ouvrait ses portes à tous. Jehanne en fut d'abord étonnée, ne pensant pas qu'un tel rassemblement serait organisé dans la propriété même des "maîtres de l'ombre". Soit il s'agissait de leur décision. L'annonce du bal masqué l'enchanta et fut le départ d'une chasse au costume. Il fallait trouver le bon, à la fois pratique, élégant et capable de préserver son anonymat. Finalement, elle arrivait à la soirée vêtue d'un pantalon bouffant marron rayé de fins traits orange, d'une chemise en lin surmonté d'un corset de taille, de cuissardes et d'un masque à plumes d'un mélange entre l'orange et le pourpre. Une fine ceinture de cuir dansait sur ses hanches, et les plumes et fils accrochés à celles-ci auraient chatouillés ses cuisses si le pantalon avait été plus court, tandis qu'elle déambulait dans les couloirs décorés en grande pompe pour l'occasion. Ils n'avaient lésiné sur rien, l'endroit était à coupé le souffle.

A l'entrée, on lui avait donné une bourse pleine d'écus et un petit parchemin, mais Jehanne préférait réaliser d'abord un tour. Elle s'émerveillait de l'atmosphère, des couleurs, des costumes... et de l'incroyable bonne humeur qui régnait. Pourtant, elle restait prudente. On ne pouvait jamais être sûr de rien ici, jamais. A ce propos, pourquoi cette femme s'isolait-elle de la fête ? Perplexe, la demoiselle la suivit du regard jusqu'à ce que la silhouette disparaisse derrière une porte. N'était-ce pas étrange ? Jehanne attendit quelques instants, puis ne put plus tenir. Elle rejoignit la fameuse porte, l'ouvrit précautionneusement, cependant on l'attendait. Du moins, la personne observait l'entrée mais semblait tout de même surprise. La blonde lui rendit son regard en plus d'un fin sourire.

"Désolée de vous déranger. Je vous ai vue entrer et ma curiosité a pris le dessus..."

Elle fit deux pas à l'intérieur pour fermer la porte derrière elle. Un regard lui désigna un livre ouvert et elle s'approcha doucement de l'inconnue.

"Il faut dire qu'on ne s'attend pas à voir quelqu'un s'isoler dans une telle fête. Que lisez-vous, mademoiselle ?"

La curiosité était un vilain défaut disait-on, la pirate du soir espérait que la brune ne le prendrait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 17 Fév - 4:11.
La jeune femme qui me barrait le passage était une jolie blonde. Du moins, jolie, je le supposais, mais il était difficile de s'en rendre compte derrière son masque. Non pas que ça changeât quoi que ce soit pour moi, d'ailleurs. Elle entreprit d'entamer la conversation avec moi. Bien, il était sans doute temps de me mêler un peu plus à la foule, discuter avec des convives, et par là même, résoudre mes énigmes, et enfin, atteindre la salle de bal, la plus grande énigme de la soirée. Je bouillais intérieurement d'impatience à l'idée de découvrir ce qui se cachait derrière ce mystère. Pourquoi tant de cachotteries ? J'avais hâte de le découvrir.

La jeune femme referma la porte, j'étais donc seule dans une pièce fermée avec une invitée. Fort heureusement, je ne craignais rien. Le mot d'ordre de non violence avait été prononcé, cette party était placée sous le signe de la convivialité, de la fête, et de l'anonymat. Tout était fait pour que les invités s'amusent le plus possible, dans cette ambiance de discrétion et de surprise.

"Vous ne me dérangez pas, je vous rassure. En fait, avant de me mêler à la foule, j'avais décidé de consulter un peu la bibliothèque, en quête d'informations supplémentaires sur la ville, etc. Mais je n'ai pas vraiment trouvé ce que je voulais. Je lisais donc quelques archives, sans succès. Pourtant, l'on trouve tout un tas d'ouvrages forts intéressants dans cette immense bibliothèque, vous voyez, un comme on en voit dans les films, dans les châteaux. Mais laissons-là les détails, il serait plus judicieux de profiter de la fête, ne pensez-vous pas ? D'ailleurs, aimez-vous mardi gras ?"

J'étais partie. Partie dans une discussion interminable. Pourquoi avais-je ressenti le besoin de parler autant. L'exaltation de la découverte, sans doute. Percer le mystère du manoir. Et pour cela, faire le nécessaire, jouer le jeu. Mais j'aimais les jeux, de toute façon. Même si c'était la première fois que je me prêtais à un de ce genre, mais je me disais que c'était probablement le cas de la plupart des convives. En tous cas, les aristocrates avaient fait les choses en grand pour organiser cet évènement. Du coup, j'étais décidée à jouer le jeu jusqu'au bout. Ma curiosité prenait le pas sur tout, il me fallait absolument atteindre la salle de bal.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 18 Fév - 8:53.
Heureusement, l'inconnue ne le prit pas mal et, mieux encore, ne se montra pas contrariée. Cela rendait les choses beaucoup plus simples et Jehanne n'avait donc pas à rester prudente. Du moins plus qu'habituellement car elle l'était toujours un minimum. C'était une question de bon sens. La brune s'expliqua, une nouvelle preuve de bonne foi, observée par l'autre femme à travers son masque qui cachait bien des choses. Comme tous lors de ce bal, puisque l'anonymat constituait peut-être la règle la plus importante de cette soirée. C'était une excellente idée car cela aiderait à enterrer les différentes haches de guerre - il y en avait bien plusieurs, autant que de face-à-face que comptait cette ville. Personne ne connaissait personne, le compteur revenait à zéro. Aucune histoire, aucun différend. Si le lendemain, l'on pourrait parler de ce bal sans une anecdote malheureuse, alors il faudra peut-être songer à chercher de ce côté-là... Et si la solution à tous les maux de Réversa était de tout recommencer à zéro ? Jehanne n'accepterait pourtant pas si facilement de se faire retirer la mémoire...

La précitée revint aux paroles de sa vis-à-vis, mettant de côté ses élucubrations. Il serait bien assez tôt d'y penser quand le bal aura fait ses preuves. En attendant, il fallait justement jauger la température et rester attentive. Ce serait bien bête que cette femme eût mis en place ce manège pour lui sauter dessus. Idiot de sa part même. La dernière question la surprit. Miss Lowel baissa la tête pour se regarder, remonta son regard pour revenir sur la femme masquée et haussa les épaules, comme pour dire "la réponse est sur moi".

"Je crois que oui ! Cela fait plusieurs années que je n'ai pas eu l'occasion de le faire, alors je dois dire que je suis excitée comme une gamine." Elle rit gaiement. "Rien que chercher mon déguisement a été un vrai plaisir."

Effectivement, Jehanne tentait de le garder pour elle, mais elle était terriblement excitée par cette soirée. Cela avait quelque chose de libérateur. Elle avait déjà participé à des carnavals, mais jamais à des fêtes de cette envergure. Elle était comme une petite fille. Pourtant, elle ne pouvait pas se permettre d'être submergée par ce sentiment, même quand elle se demandait en plus si son opposé participait. Elle aimerait le croiser dans cette ambiance festive, cela changerait de leur rencontre.

"Vous avez raison, profitons de la fête ! Je suis sûre que la bibliothèque recèle de perles, mais vous n'avez pas choisi le bon jour pour la lecture. Vous voulez bien me raconter ce que vous cherchez sur la ville en allant nous chercher un verre ? J'imagine que ça doit être très intéressant !"

Ce disant, elle ouvrit la porte et invita sa compagne du début de soirée à passer pour la suivre, un sourire avenant aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 18 Fév - 11:14.
Mon interlocutrice semblait apprécier cette fête déguisée. Parfait, le premier pas vers la fameuse salle de bal était amorcé. Restait à sortir la phrase qu'on m'avait demandé de prononcer, et j'empocherais mon premier écu. Mais dire ça hors contexte serait étrange, alors il me fallait plutôt trouver une idée plus originale. Quoique. De toute façon, j'allais lui dire ce qu'on m'avait demandé de dire. Donc pourquoi s'embêter ? Il me fallait plutôt trouver d'autres convives pour faire avancer plus rapidement la résolution de mes énigmes. A moins que... Mais c'était trop beau pour être vrai. Il me fallait tenter le coup, je n'avais rien à perdre.

"Dans le cochon tout est bon. L'on m'a demandé de dire cela à une personne qui aime Mardi Gras. Avouez que c'est une drôle d'énigme, n'est-ce pas ? Puis-je récupérer un de vos écus, s'il vous plaît ? En tous cas, moi aussi, j'aime beaucoup cette ambiance de secrets et de mystères, dans un cadre aussi convivial, ça nous change de d'habitude !"

Le premier pas vers l'ultime secret était enfin franchi. Plus que 4. Mais avant cela, je pouvais toujours continuer de discuter avec la demoiselle blonde. Quelque part, je brûlais d'envie de savoir qui elle était, mais cela aurait été faire fi de la règle de base de la soirée. Mais la même curiosité qui me poussait à explorer la bibliothèque, à vouloir aller jusqu'au bout, m'incitait à présent à vouloir en savoir plus sur l'identité de la personne en face de moi. Mais ce n'était pas raisonnable, après tout, elle pouvait également vouloir se renseigner sur moi en contrepartie. Autant éviter de trop en faire.

"Quoi qu'il en soit, si vous voulez, je peux vous raconter un peu ce que j'ai lu. Je n'ai fait que survoler quelques ouvrages, cela dit, mais j'ai déjà appris ceci."

Et je me mis à lui raconter deux - trois passages. Rien de vraiment extraordinaire, mais des détails qu'on ne trouverait pas ailleurs. Puis me vint à l'esprit que je pourrais peut-être au moins deviner à quelle race elle appartenait. Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais il semblait plus difficile de déceler l'aura caractéristique des gens, ici. Etait-elle un ange, un vampire, une simple humaine ? Et si je lui posais la moindre question, allait-elle me répondre ? Si oui, le ferait-elle sincèrement ? Je n'en avais pas la moindre idée. Il me fallait donc le faire sur le ton de la plaisanterie, en espérant que ça passe. Dans le cas contraire, je n'avais qu'à continuer ma discussion sur un sujet plus trivial, en attendant de rencontrer d'autres personnes dans cet immense manoir.

"Dites-moi, mademoiselle, aimez-vous le sang et le chocolat, par le plus grand des hasards ?"
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 21 Fév - 0:28.
Aaaah, la curiosité est un bien vilain défaut, ne vous l'avait-on jamais dit ? Tandis qu'une regarde les ouvrages, l'autre s'amuse de l'instant. Mais soudainement, la porte de la bibliothèque s'ouvrit brusquement. Clac, elle tapa contre le mur, clac, elle se referma tout aussi vite. Les lumières vacillèrent alors que résonnèrent d'étranges bruits, des cris de joie. La musique étouffée parvenait, étrange, enivrante. Mais que se passait-il réellement dans le manoir ? N'est-ce pas un jeu de faux semblant ? N'étiez-vous pas les rats coincés dans la souricière ? Quelque chose semble faire trembler le sol, puis, plus rien. Silence, plus de musique, plus de cri, rien, le calme plat. Le monde semblait s'être arrêté de respirer, pour cette fois-ci.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Fév - 1:44.
Un air perplexe se dessina sur le visage de la blonde face à la phrase incongrue de la brune, qui se mua en un sourire lorsque les explications furent données. Les fameuses énigmes, bien entendu. Le concept était amusant et pourrait révéler des choses intéressantes. Elles entraîneraient des face-à-face inattendus, qui savait ce que cela donnerait... Prions pour que tout se passe bien. Jehanne prit un écu dans la bourse qu'on lui avait léguée, mais s'arrêta avant de l'offrir à sa compagne de jeu du moment.

"Je vous donnerais mon écu, mais avant répondez à une question : aimez-vous le violon ? On en entend d'ailleurs, il doit avoir des musiciens partout !"

Une mélodie élégante et festive arrivait jusque dans la bibliothèque, de quoi ne pas être totalement coupées de la fête. Autant profiter de cette occasion pour retourner la démarche à la jeune femme, non ? Jehanne écouta attentivement ce que lui apprit cette dernière ; toute information était bonne à prendre. Puis quand elle eût fini, elle posa une question étrange, qui devait sans doute faire partie du jeu également. Ou bien la brune avait un esprit particulier ! Cependant, la blonde n'eut pas le temps de répondre qu'un phénomène étrange les surprit. La porte qui claquait, s'arrachant à la poigne de Jehanne, la lumière qui tremblotait, le sol secoué...

"Bordel, qu'est-ce qui se passe ?"

Cela ne dura que plusieurs secondes, bientôt le calme revint. Un calme trop silencieux par ailleurs. Le regard de Jehanne voyageait entre la porte et l'inconnue.

"Ils mettent le paquet... Étrange ambiance pour s'amuser. C'est peut-être un moyen pour nous faire sortir d'ici."

Elle tourna la poignée de la porte, mais celle-ci resta close. Apparemment, elle était fermée à clé. Génial !

"Merde !"
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 27 Fév - 7:25.
J'avais enfin mon premier écu, les premières portes fermées au public allaient enfin s'ouvrir pour moi. Mais avant, j'allais devoir ouvrir celles de la bibliothèque. En effet, les évènement étranges commençaient. Une part de moi était un peu inquiète à l'idée de savoir jusqu'où les choses allaient, et une autre frémissais de curiosité en se demandant ce qui allait bien pouvoir se passer de surnaturel ensuite.

Mais avant tout cela, la jeune femme n'avait pas répondu à ma question suivante, qui allait peut-être me permettre de débloquer une autre énigme. A l'inverse, elle avait décidé de jouer le jeu avec moi en me demandant une chose inhabituelle, très certainement en rapport avec ses propres énigmes. C'était amusant, toutes les inepties que l'on pouvait se retrouver à prononcer, tout cela pour satisfaire... Le besoin de distraction des aristocrates de la ville, ainsi que notre propre curiosité. Mais aucune envie de faire machine arrière, même si nous étions peut-être manipulés. Alors que je lui répondais que j'étais pas particulièrement fan de cet instrument à cordes, je fermai les yeux pour mieux m'immerger dans cette ambiance sonore très XVIIIème. Mais ce fut de courte durée.

La musique s'arrêta brusquement, après que la porte de la pièce dans laquelle nous nous trouvions avait claqué, se refermant brusquement. Et lorsque la jeune femme, dont j'ignorai toujours le nom, essaya de l'ouvrir, ce fut peine perdue. Nous étions coincées dedans pour une durée indéterminée. Durée que nous pouvions essayer de raccourcir un peu en tentant diverses astuces. Mais pour l'heure, je préférais m'asseoir, me calmer, réfléchir. Peut-être que les portes se rouvriraient d'elles-mêmes d'ici quelques minutes, d'ailleurs. Et l'on pouvait en profiter pour discuter un peu.

"Et si nous allions nous asseoir, en attendant un peu de trouver une idée ? Il ne sert à rien de paniquer ou quoi que ce soit. On peut en profiter pour faire un peu connaissance, sans outrepasser les règles de la soirée, bien sûr... Du coup... Etes-vous du genre à aimer le sang et le chocolat ?"

Cette question était devenue une idée fixe, tant qu'elle n'aurait pas eu de réponse satisfaisante. Si elle n'en était pas, je devrais la poser à quelqu'un d'autre. Il me fallait quelques informations supplémentaires sur la femme qui était enfermée avec moi, et le moment semblait propice, même si pas forcément adapté.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 10 Mar - 5:02.
Constatant avec dépit que la porte ne se rouvrirait pas, Jehanne se résigna à s'installer aux côtés de sa compagne de cellule. Comment était-elle censée participer à la fête si on la coinçait dans une pièce déserte ? Le phénomène était en tout cas très étrange, elle se demandait ce que cela signifiait. Un système contre les voleurs ? Les propriétaires auraient pu verrouiller la porte s'ils ne voulaient que personne ne rentre...

"Inutile de paniquer, j'aime cette mentalité. "

Sur ce, la blonde s'assit en face de la dame qui n'était pas fan du violon, la table qui lui avait servi à lire les énormes bouquins entre elles deux. Juste avant les secousses, elle lui avait donné un de ses écus mais n'avait pas eu le temps de refermer la bourse. C'est ce qu'elle fit, tout en répondant.

"J'adore le chocolat, mais le sang heu... pas vraiment, non. Je ne suis pas un Vampire si c'est ce que vous voulez savoir."

Il s'agissait sans doute d'une des énigmes qu'elle avait reçues - ou alors elle aurait de drôles de questions pour faire connaissance. Mais autant la rassurer, cela permettrait peut-être d'éviter de la gêne. Après tout, elles étaient enfermées à deux, qui savait ce qui pouvait se passer ?

"Dites, ma question étonnante sur le violon faisait partie de mes énigmes... Vous voulez bien me donner un de vos écus, s'il vous plait ? Au moins notre rencontre nous aura servi !"

Quelques secondes plus tard, des bruits provenant de la porte attirèrent l'attention de Jehanne.

"Oh écoutez. On dirait qu'on vient nous délivrer."

Et de fait, un homme baraqué apparut, les clés en main. Il observa d'abord la pièce de là où il était puis, apercevant les demoiselles, s'avança. Probablement, un agent de sécurité du manoir.

"Excusez-nous du dérangement. Il serait cependant préférable que vous restiez dans les endroits prévus aux festivités... Les propriétaires tiennent à leurs affaires, vous comprenez."

Jehanne se leva et alla serrer la main de l'homme.

"Merci, et ne vous inquiétez pas. C'était plus de la curiosité qu'autre chose."

Elle se rendit dans le couloir puis se retourna pour voir si la brune la suivait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 13 Mar - 6:32.
Assises autour de la table que j'avais utilisée auparavant, nous continuions de discuter. Je me doutais bien que cette question étrange sur l'instrument de musique faisait partie des énigmes, mais mon interlocutrice me le confirma. Qu'à cela ne tienne, je pouvais lui donner un de mes écus, ils étaient prévus pour cela, de toute façon. Nous avions très certainement la même chose en tête, connaître le fin mot de l'histoire, et pour ce faire, obtenir chacune nos cinq écus. De même que pour tous ceux qui étaient présent dans cet immense manoir. J'avais fait le tour de la question avec la demoiselle, je pouvais au pire l'accompagner encore un peu, faire d'avantage connaissance, mais avec son écu en poche, j'étais pressée d'en obtenir d'autres. Et pour cela, je devais continuer d'explorer.

"Tenez, voici mon écu. A présent, nous avons toutes les deux fait un pas de plus vers l'attraction principale, la fameuse salle de bal. Je me demande bien ce qui s'y cache. Pourquoi tant de mystère ? Je ne cesse de m'interroger. Ils doivent avoir leurs raisons, mais c'est tout de même curieux, ne trouvez-vous pas ?"

Je fus interrompue par le bruit d'une clé qui tourne dans une serrure. Des hommes venaient de nous ouvrir la porte, prétextant la sécurité comme raison pour nous avoir enfermées. Peu m'importait, en fait. Maintenant que j'étais libre, que nous étions libres, nous allions pouvoir continuer nos pérégrinations dans cette demeure.

"Ce fut un plaisir de discuter avec vous, je vous laisse à présent, l'exploration m'attend. Bonne chance à vous, gente dame !"

Je la saluai d'une révérence, puis m'en allai de mon côté. D'après mes souvenirs, nous devions gagner cinq écus différents, donc de cinq personnes différentes. Je n'allais pas jusqu'à me dire qu'elle ne me servait plus à rien, mais rester avec elle ne m'aiderait probablement pas à compléter ma quête. L'épisode de la bibliothèque étant terminé, et s'étant terminé sur un demi échec au niveau des informations acquises, il ne me restait plus qu'à commencer réellement : aller là où se trouvaient les convives, et m'entretenir avec eux, pour remporter les quatre écus qu'il me manquait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 13 Mar - 11:44.

~ RP terminé ~
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Cultivons-Nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?
» nous n'irons plus au bois vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceinweyn test :: Archives-