AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Des éléphants dans la porcelaine [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 14 Fév - 5:27.
Maryse se gratta les fesses et plissa du nez en constatant où elle venait d'arriver. Décidément, le domaine était bien trop grand pour sa petite tête ; elle s'était encore perdue, bravo. Le costume lui avait coûté une petite fortune et il ne fallait pas l'abîmer. Beurk ! Des araignées ! Cela ne la dérangeait pas mais elle aurait l'air fine lorsqu'elle se pointerait de nouveau à la fête avec une araignée dans les cheveux.

Dans toute cette agitation, Maryse avait eu besoin de calme et d'intimité. Les conversations tournaient autour de sujets qui ne lui plaisaient guère – politique et argent – et les costumes colorés avaient fini par lui faire tourner la tête. Il était vrai que le sien n'avait pas grand panache ; simplement noir, comme celui d'une femme en deuil. Tout ce qu'il y a de plus banal en somme. Se demandant s'il y avait un foutu interrupteur quelque part afin d'y voir mieux, la jeune femme tâtonna sur les murs, faisant tomber plusieurs outils de jardinage ; quelle maladresse, heureusement que personne ne l'observe.

Elle finit par trouver les roues d'un tracteur empilées les unes sur les autres et s'improvisa un fauteuil sur lequel elle s'assit avant de poser sa tête sur le mur, ayant vérifié qu'il ne contenait aucun outil qui aurait pu – oh, ça alors ! - lui trancher la tête. Elle allait s'abandonner dans une méditation tranquille lorsque des bruits se firent entendre. Mince ! Découverte ! Non mais sérieusement, on ne peut jamais être tranquille !

Cherchant la sortie, elle finit par trouver la porte par laquelle elle s'était engouffrée et enfonça la poignée...qui ne lui répondit que par un grincement.
Elle était coincée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 14 Fév - 6:40.
La musique lui avait donné la migraine. Tout de noir vêtue, et pas d'une robe, mais d'un espèce de costume, Alessandra soupira. Son masque était blanc et détonnait avec le restant de sa tenue alors qu'elle semblait danser en marchant. Elle avait besoin de respirer, de s'éloigner de la musique, des cracheurs de feu qui se trouvaient dans le parc. Oh un cabanon ! Son instinct lui hurlait que c'était tout sauf une bonne idée et puis zut ! Je fais bien ce que je veux. Elle se sentait bien morose pour le coup, cas rare chez la femme. Calmement, Alessandra se glissa dans le cabanon. Quelle drôle de soirée. Incognito, elle n'était personne ici, ils n'étaient rien que des corps, des costumes et des masques. Les aristocrates avaient le sens de l'humour, il n'y avait pas à dire. Sauf que sa paranoïa continuelle n'aimait pas ce genre de situation. Tant pis. Elle avait accepté de venir pour s'amuser, pour voir. Vilaine petite curiosité. Redressant le menton avec fierté, Alessandra se mit à avancer dans le cabanon même si elle ne voyait rien. Pas une once de lumière, pas contre, elle entendit du bruit. Le genre de grincement typiquement film d'horreur alors que quelques minutes auparavant, elle avait fait tomber un vieux pot-de-fleurs en terre cuite.

" Il y a quelqu'un ? "

Et si on lui disait oui, elle faisait quoi ? Aucune idée tiens. Oh, elle avait besoin de s'assoir, son dos souffrait terriblement. Et hop, la voilà sur une caisse à s'éventer avec sa main. On avait beau être en hiver, elle avait des vapeurs. Dans le genre, j'ai une vie de merde, elle était pas mal celle-là. Alessandra n'était pas sûre de vouloir retourner dans le manoir. Tant de bruit tuait le bruit sincèrement.

" Si jamais, moi je suis là. Sur une espèce de caisse qui contient je ne sais pas quoi. " 

Peut-être que dans cette caisse il y avait de l'alcool. C'était permis de rêver sur le coup. Vraiment. Alalala, soirée de merde. En faite, elle aurait dû rester chez elle. Alessandra devrait vraiment arrêter de pester mentalement, surtout que ce n'était pas son genre habituellement. Déjà, elle ne paniquait pas dans le noir. Cela faisait longtemps qu'elle s'était habituée à l'obscurité. Il lui fallait plus pour la faire frémir.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 14 Fév - 23:18.
Un sursaut si puissant qu'il semblait maladif secoua la poupée Maryse si bien que la poignée sur laquelle elle s'était appuyée grogna de plus belle, sans pour autant daigner faire bouger le panneau de la porte. Elle n'était pas seule ; elle ne savait pas si elle devait s'en réjouir ou s'en formaliser. Se mordant la lèvre, elle chercha l'origine de la voix, qui provenait du fond du cabanon. Pas trop dur de trouver la personne vu la taille de l'endroit. Si seulement elle pouvait trouver quelque chose pour s'éclairer !

« Oui, je suis là ! Heureusement, sinon vous auriez parlé toute seule ! »

Et elle aussi, songea-t-elle. L'obscurité ne l'avait jamais vraiment rassurée et elle aurait été bien aise de se parler à elle-même afin de ne pas péter une crise d'angoisse dans cette forêt d'outils tranchants.

« Attendez, j'arrive ! »

Un concert de bruit métalliques suivit sa phrase. Levant le jupon de sa robe – elle savait qu'elle aurait du en prendre une plus courte mais il aurait fallu qu'elle se rase – elle entreprit d'enjamber des obstacles parfois imaginaires. Si bien qu'elle ne rata pas une pelle couchée sur le sol et s'écrasa dans la poussière.
Finalement, elle était plutôt heureuse qu'il n'y ait pas de lumière.

Se relevant, elle tâtonna avec plus d'adresse. Il ne faisait pas complètement noir et ses yeux s'habituant peu à peu à l'obscurité lui permirent de distinguer la forme svelte d'une femme assise. Vacillant, Maryse finit par effleurer l'épaule de son interlocutrice et s'assit sur une autre caisse plus proche. Le contact de son postérieur avec le bois fit grincer ce dernier et un bruit significatif de bouteilles qui s'entrechoquent retentit.

« Vous aussi vous recherchez le calme ? C'est vrai qu'il y a un tel boucan là bas... »

Elle pouvait parler, vu le foutoir qu'elle venait de mettre.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 15 Fév - 11:35.
Alessandra plissa les yeux en entendant encore une fois la poignée grincer. Une part d'elle voulait se lever et se défendre mais elle se dit que c'était ridicule. Elle n'allait pas attaquer juste parce qu'elle était paranoïaque. Alessandra compte jusqu'à dix dans sa tête pour se détendre et sourit en entendant la phrase de la femme. Oh oui, parler toute seule craignait quand même un peu. Elle n'était pas devenue si folle que cela après tout. Donc, elle attendit et entendit un raffut pas possible. Visiblement, l'autre femme était un peu maladroite mais Alessandra ne s'en formalisa pas. La femme eut un léger mouvement de recul en sentant quelque chose effleurer son épaule. Elle ne s'y était pas attendue, ce qui pouvait très bien expliquer son mouvement. Se protéger, c'était tout ce qu'elle pensait. Un frémissement la traversa, elle se contenta de sourire. Même si pour le coup, la femme masquée de blanc souriait aux ombres, pas grave. L'autre était une véritable bruyante et Alessandra éclata d'un rire joyeux quand le fait qu'il avait du boucan là-bas fut évoqué.

" Désolé mais c'est que vous êtes drôle ! Je n'avais plus ri ainsi depuis un moment. "

Toujours ce même sourire mutin qui ne se voyait pas forcément avec le peu d'éclairage qu'il y avait. La conversation allait paraître étrange dans ce jeu de rôle où personne ne savait qui était qui. La femme pencha la tête sur le côté, son costume s'adaptant à ses rondeurs alors qu'elle ne pouvait s'empêcher de se demander si elle se lançait maintenant dans son aventure ou non.

" Mais c'est vrai, c'était bruyant. Ça m'a donné la migraine."

Vilaine migraine qui l'épuisait.

" Au fait, je m'appelle Alessandra. Vous aimez le thé ? "

Comment ça, cette question était hors-sujet ? Pas du tout voyons ! On s'amusait décidément comme on le pouvait dans cette soirée plus que loufoque. Le monde prenait une drôle de tournure mais au moins, cela divertissait Alessandra, il n'y avait pas à dire. Sur le coup, la femme avait l'impression d'être Cendrillon. Cendrillon qui cachait son identité au prince mais qui à la fin, finissait avec la belle vie. Les contes de fée étaient ainsi, ils vous permettaient de croire à l'impossible.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 16 Fév - 2:43.
Un cliquetis de bouteilles retentit à nouveau tandis que Maryse bougeait légèrement, étonnée par une telle question venant d'une inconnue. Elle secoua la tête en guise de réponse, puis, se rappelant que sa compagne ne pouvait sûrement pas la voir, préféra les mots.

« Le thé uhm, non pas vraiment, la tisane peut-être, mais le thé n'est pas mon breuvage préféré ; j'ai toujours envie de faire pipi tous les quarts d'heure après. »

Et peut-être que Maryse avait aussi un peu trop bu, pour parler ainsi d'elle alors qu'elle n'y était pas habituée. Elle ne se confiait d'ordinaire jamais et surtout pas à une inconnue. Mais de toute façon ici même les meilleurs amis devenaient de parfaits étrangers.

« Ceci dit là ce serait pas mal pour digérer : on m'a offert des chocolats pour la St Valentin et je me suis empiffrée que j'ai l'impression de ne plus pouvoir manger. Vous aimez le chocolat ? »

C'était un des péchés mignons de Maryse ; elle adorait tout ce qui était sucré et qui avait un petit goût simple. Maryse n'était pas très difficile à nourrir, un rien la contentait, de sorte qu'elle demeurait somme toute banale. Lorsque les bouteilles geignirent une troisième fois, elle décida de se lever et sous l'agacement, donna un coup de pied dans la caisse.

« Non mais ! »

Un craquement retentit et le couvercle sauta, tombant aux pieds de la jeune femme. Il fut suivi de près par une bouteille qui roula contre ses chevilles. Incrédule, Maryse releva une nouvelle fois ses jupons et se courba pour saisir la bouteille. Bien entendu elle ne pouvait en discerner l'étiquette, c'est pourquoi elle en dévissa difficilement le bouchon avant de porter son nez au goulot.

« Oh, je crois que nous avons trouvé une cargaison de pastis. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2013
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 21 Fév - 0:37.
Se cacher dans le cabanon n'était pas la plus excellente des idées. Un caisson s'agita, violemment, et le bois gémit, poussant des cris comme si un être vivant se trouvait là-dedans. Sans prévenir, le couvercle sauta et un Diable en surgit. Poussant une petite chansonnette d'un air lugubre.

« Cours, cours ma jolie, cours, cours. J'aime te mordre, mordre, mordre. Ton sang appelle le ravissement. »

Quelle bien vilaine blague, n'est-ce pas ? Le Diable cessa de chanter, ne faisant que se balancer. Le visage déformé par un sourire étrange, fantasque, démoniaque. Qu'est-ce qui se cachait réellement dans ses boîtes ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Fév - 5:02.
Alessandra eut un sourire conquis, parfait, elle venait de trouver une réponse à son énigme et comme le stipulait l'énigme, elle tira la langue à cette non buveuse de thé. Même si l'autre femme ne pouvait rien voir dans le noir.

" Vous me devez un écu très cher. Vous n'aimez pas le thé, je devais trouver quelqu'un qui n'aime pas le thé et vous tirer la langue. Vous venez de m'aider, merci. "

La femme était satisfaite de résoudre une énigme, cela venait de grandement lui faciliter la vie pour le coup. Plus que trois avait-elle envie de dire, et ce serait les plus durs vu qu'elle devait trouver des membres des races. Comment trouver quelqu'un d'une quelconque race quand on ne sentait pas les auras ? C'était intéressant cette soirée mais véritable casse-tête ambulant. Oh du chocolat pour la St-Valentin, la chance ! Alessandra était une petite gourmande qui ne s'ignorait pas. Elle évitait juste de grignoter inutilement, car les kilos, on les prenait vite.

" Oh oui j'adore mais pas le chocolat anglais. Plutôt le bon chocolat qui vient de Suisse ou de Belgique. "

C'était bien connu, ces deux pays savaient s'y faire. Les anglais avaient d'autres spécialités, par exemple les pâtisseries qu'on prenait à l'heure du thé. Alessandra fronça les sourcils en entendant un autre bruit et la femme qui râlait. Qu'est-ce qui se passait encore là-dedans ? Elle s'apprêtait à parler quand elle entendit qu'il y avait de l'alcool. En ce moment, Alessandra n'était guère portée sur l'alcool. En plus, se soûler au manoir compte tenu des circonstances n'était probablement pas l'idée du siècle. Elle restait constamment sur ses gardes et c'était mieux ainsi. La femme allait dire quelque chose quand soudainement, du bruit retentit et cette fois-ci elle sursauta violemment. Grand Dieu ! Ce que tout cela devenait glauque pour le coup ! La voix criarde du Diable hors de sa boîte avait un drôle d'effet sur la femme qui secoua la tête de gauche à droite, détestant, il fallait bien l'avouer, pour le coup, la tournure de cette soirée. Son cœur battait follement, quelle idée de faire une blague aussi pourrie quand même !

" Ils ont un sens de l'humour douteux, les aristocrates. "

Elle espérait que la femme en face d'elle ne faisait pas parti du clan très sélect sinon, elle allait se faire engueuler pour le coup. Bah, Alessandra ne s'inquiétait pas plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Fév - 11:01.
Ah ben bravo ! Tirer la langue, quelle politesse ! Maryse en fut si surprise qu'elle tira la langue à son tour avant de, bonne joueuse, tirer sa bourse de son flanc pour en saisir un écu qu'elle donna à son interlocutrice.

« Vous avez de la chance, les miennes sont plus difficiles. Comment voulez-vous sentir les auras des races dans tout ce bazar ? »

Lorsque sa compagne indiqua qu'elle adorait le chocolat, Maryse tapa dans ses mains avec enthousiasme.

« C'est clair, c'est le meilleur. Vous avez bon goût, je ne suis pas tombée sur n'importe qui ! »

Et elles mêmes n'étaient pas tombées n'importe où puisque quelques secondes plus tard, un caisson s'agita avec violence, gémissant et hurlant comme si un démon se cachait à l'intérieur. C'est alors qu'un diable en surgit, feulant une litanie pour le moins douteuse. Maryse effectua un bon en arrière en hurlant, comme sa compagne, laissant tomber sa bouteille qui vola en éclats. Une odeur d'anis se diffusa dans l'air et le diable, un sourire effrayant sur le visage, resta là à se dandiner sur ses ressorts.

Le cœur battant, Maryse se redressa dans ses jupons et sentit un liquide chaud couler le long de ses doigts. En les portant à ses lèvres, elle s'aperçut qu'il s'agissait de son propre sang.

« Bravo, avec tout ça, je me suis coupée. Vous ne voudriez pas me faire un bisou magique, très chère ? » proposa-t-elle en lui tendant sa main.

Cherchant une dernière fois un interrupteur, elle finit par soupirer.

« Cet endroit me file la chair de poule et à mon avis, c'est pas ici que nous allons résoudre nos énigmes. Ca vous dit qu'on sorte d'ici ? »

Elles avaient assez profité du calme de l'extérieur, semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 4 Mar - 7:05.
Ah les auras des races. Alessandra approuva, elle avait le même problème concernant ses énigmes. Il fallait demander directement à la personne masquée et ce n'était pas forcément facile de faire parler quelqu'un pour deviner sa race. Le Diable dans sa boîte eut raison des deux femmes alors qu'Alessandra hurla comme n'importe qui. L'instinct animal la poussant à vouloir se protéger, qu'importe comment. Légèrement tremblante, elle secoua la tête de gauche à droite quand l'odeur d'anis se rependit dans la pièce, faisant tourner sa tête. La nausée souleva légèrement son cœur et elle se humecta vivement les lèvres. La femme masquée tourna la tête quand l'inconnue lui présenta sa main en demandant un bisou magique. Alessandra eut un sourire légèrement moqueur, ce genre de sourire qu'on destinait aux enfants. Lentement, sa main fine et élégante se glissa autour du poignet de son homologue.

" Très bien. "

Sa bouche, déjà, se posa sur les doigts blessés et elle les embrassa avec la douceur d'une aile de papillon. Brève caresse qui disparut vivement alors qu'Alessandra se redressa, les lèvres couvertes d'un léger filet de sang. Elle s'essuya la bouche sans broncher. Pas de lumière, rien, toujours cette obscurité mêlée à l'odeur d'anis et de fer semblait-il.

" Oui sortons, je vais devenir claustro. "

Un petit sourire amusé, elle n'était pas si claustro que cela, et ne s'inquiétait pas aussi rapidement d'habitude mais bon...

" J'espère que vous n'avez pas de maladie. Je ne voudrais pas tomber malade, enfin ne le prenez pas mal. "

Dit-elle calmement alors qu'elle trouva enfin la porte de sortie et ainsi, l'air libre. L'air frais balaya ses cheveux tandis qu'elle observait les cracheurs de feu d'un œil morne. Le feu n'était pas forcément le meilleur ami d'Alessandra. Elle tourna à demi la tête vers l'autre femme.

" Moi aussi j'ai des énigmes concernant des races. Le mieux, c'est de nous interroger mutuellement je suppose. "

Sans jamais découvrir l'identité de l'autre, vive le casse-tête chinois !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 9 Avr - 2:56.
Maryse retira sa main avec un sourire satisfait et pointa un doigt moqueur en direction de son interlocutrice.

"Aha mademoiselle, vous me devez un écu à votre tour ! Je devais vous demander un bisou ; je sais, c'est ridicule mais ma foi...C'était la là plus facile de mes énigmes !"

Un autre carton se cassa la figure, répandant en pagaille un contenu métallique sur le sol. Maryse sursauta, manquant de hurler une seconde fois, avant de saisir la poignée de la porte de la petite cabane et d'appuyer tout son poids sur le panneau de bois. Enfin cela eut l'effet escompté et alors que les gonds pivotaient violemment, elle eut beaucoup de mal à ne pas se rétamer dans l'herbe !

Arrangeant sa robe, elle respira l'air frais de la nuit avec plaisir. D'ordinaire elle n'avait pas peur des lieux clos, elle en avait même plutôt l'habitude, mais l'ambiance qui régnait dans cette cabane aux allures de films d'horreur ne l'avait pas rassurée, même si elle était en fort bonne compagnie.

"Oui vous avez raison, interrogeons-nous mutellement, ça me parait la seule manière de décrypter ce jeu !"

Elle commença à réfléchir à une question lorsqu'un jeune homme masqué tenant par la main une demoiselle masquée également traversa l'herbe en courant.

"Venez, venez, la salle de bal est ouverte !"

Maryse se tourna vers sa compagne.

"Eh bien je crois que nous avons trouvé un lieu propice à la résolution de nos énigmes !"

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Des éléphants dans la porcelaine [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceinweyn test :: Archives-